SVP ne pas cliquer sur les annonces gratuites annoncant la vente de chiots via internet. Nous ne sommes pas responsables de ces annonces
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Dog Pounds - The Silent Killers * Les fourrières - ces tueurs silencieux

Aller en bas 
AuteurMessage
Kath
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 26
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Dog Pounds - The Silent Killers * Les fourrières - ces tueurs silencieux   Lun 8 Juin 2009 - 8:13

By Nicole Joncas

We know about the SPCA's and the Humane Societies, but what do we know about dog pounds? For most rural dwellers, they're called the dog catchers.

The dog catcher goes door to door selling dog tags. A list of these dogs is compiled. If a dog goes missing, a call to the local dog catcher should get you your dog. Not always. The dog catcher also has a list of puppy millers, and back yard breeders who buy purebred un-altered dogs. They have a list of laboratories who buy dogs for research. Against these odds, what are the chances that you'll get your dog back tagged or not?

The fate of a pound dog goes unquestioned. Most dog pounds are unregulated, and unsupervised. In rural areas, the criteria to get the job as dog catcher is to possess a hunting permit. Shooting stray dogs is a method of euthanasia.

Dog pounds sell unaltered purebred dogs to millers, and healthy dogs to laboratories. This alone becomes a lucrative business for a dog pound. The sick and maimed don't stand a chance. They are the victims left behind in the gas chamber.

There is as much money to be made off the backs of animals in dog pounds as there is in puppy mills.

Dog Pounds like the one in St-Lin, Quebec where we will be holding a major demo on June 20th, 2009 at 13h00, and are involved in the following businesses:

- They have 37 municipal contracts as the dog catcher.
- They give out breeders licenses
- They sell dog and cat tags
- They board dogs and cats
- They offer a grooming service
- They gas dogs

Should a dog pound also be a breeder? I see a huge conflict of interest, as their gas chamber is filled to capacity while they're churning out new puppies.

Should a dog pound be giving out breeders licenses? Everyday dogs and cats are killed in the unsupervised dogs pounds across the nation, in the hands of apathy.

Dog Pounds - The Silent Killers:

While the dogs are put in loose, the cats are stuffed into cat carriers.

The dogs are put into the gas chamber with a long pole and a choker around their necks. The dogs are petrified as they are being swung into the chamber. The dogs are put loose into the gas chamber. The dogs are in a heightened level of stress. Dogs fight with each other and the floor is covered with blood.

They cry begging for help. No one is listening. They walk around looking for a way out. They go toward the door where they were put into the chamber. Suddenly they hear a hissing sound .... they look around hoping that someone is coming to take them home. The dogs struggle to stay standing. They go down. They empty their bowels and their bladders. They gasp for breath as the gas is entering their lungs. Ten to fifteen minutes later the dogs are no longer moving. There's no more crying, no groaning, no gasping. It's silent in the chamber. The killer gas has done it's ghastly job.

After some time the one who put them into gas chamber begins to drag their lifeless bodies into the refrigerated container. They are piled one on top of the other. The refrigerator door is closed.

The following day, when the refrigerator door is opened to bring in the new victims, some dogs who had been gassed the day before are seen wagging their tails. These dogs are then put into the incinerator. If they did not die in the gas chamber, and they did not die in the refrigerated container, WERE THEY DEAD WHEN THEY WERE PLACED IN THE INCINERATOR?

Animaquebec who is mandated to oversee these pounds has again greatly failed the animals of Quebec. Anyone off the streets can get the job of killing animals in the gas chamber. He's told how to shove them in and how to push the buttons. There is no veterinarian to certify that the animals are dead.

I have the affidavit of a former employee of the dog pound of St-Lin who confirmed that he had no formal training on how to KILL. He was told in effort to cut down on the amount of feces and urine in the gas chamber, that the dogs and cats on death row not be fed for the last 3 days of their lives, and to give them only a bit of water. He said this was a directive from Animaquebec.

I was at a dog pound where their method of killing was to not feed the dogs or give them water, where they died in agony in a cold, cold cell. This dog pound has since been shut down.

A witness who prefers to stay anonymous has seen an employee of l'Inspecteur Canin picking up a stray dog and putting it in the back of this van. Then, he took a bat and beat him to death. There was a chance that the dog didn't die at the first hit. Was this in order to save money or for sport? If someone has seen him doing this once, we must be wondering how many times had he done it before?

Another witness said they saw Inspecteur Canin kill dogs with a 2x4 in the back of the building. I reported this to a journalist of TVA who investigated, and found bones and carcasses, and reported it to the Ministry of the Environment who levied a fine against this dog pound.

Another's method of killing was to fill a metal container full of water, place the dog in the container, and electrocute the screaming animal with battery cables. This pound has been shut down. I can't help but wonder who lays awake at night thinking of these sadistic ways to kill in effort to save money. Where is Animaquebec?

Some pet stores, when the puppies are not sold and get too big for their cages are brought outside the back and are bludgeoned to death with a hammer, mallet, or an axe. This was very common at one time. I'm quite certain that this practice is curbed, as the public is much more aware since my lawsuit against the Ministry of Agriculture and Animaquebec.

There are no regulations, guide lines, or inspections for dog pounds. The sky's the limit. I often wonder about the psychopaths of society who like to torture animals, who can walk into any dog pound and buy animals for research and will commit heinous cruelties on these defenceless creatures. Nobody cares. Here's the dog, you owe me $50.

An ex-volunteer at l'Inspecteur Canin wrote to us that she has seen kittens walking over dead dogs in the refrigerator. This was yet another way for this pound to kill innocent animals. This pound and all other pounds in Canada MUST BE CLOSED DOWN IMMEDIATELY! By signing this very important petition, we are going to send a strong, clear message to the government that we want them to act NOW.


Nicole Joncas
Teja's Animal Refuge
Universal Peace Ambassador



There remains a group who are so persistently abused and marginalized that their suffering is ingrained in our everyday lives. If animals could talk, their chorus of cries would drown out every other noise in the world. We are all animals. We are all living, breathing beings who share the same Earth. We all feel pain when we are hurt, and we all have the right to experience kindness and compassion.


PETITION: http://www.thepetitionsite.com/1/animal-advocates-demand-the-closure-of-a-kill-pound-using-the-gas-chamber

---

Par Nicole Joncas

Nous savons à propos des SPCA et des Humane Societies, mais que savons-nous des fourrières? Pour les résidents de la campagne, elles sont appellées les dog catchers (les trappeurs de chiens).

La fourrière fait du porte-à-porte pour vendre des médaillons. Les chiens qui ont des médaillons sont réunis sur une liste. Si un chien est perdu, un appel à la fourrière locale devrait vous le ramener, vous promet-on. Pas toujours. La fourrière possède une liste d'usines à chiots et d'éleveurs de fond de cour qui achètent les chiens de race qui ne sont pas stérélisés. Ils possèdent aussi une liste de laboratoires qui achètent des chiens pour la recherche. Contre ces avantages, quelles sont les probabilités que vous reverrez un jour votre chien, médaillon ou pas ?

Le destin d'un chien de fourrière est incontesté. La plupart des fourrières ne sont pas régularisées ni supervisées. Dans les régions rurales, les critères pour avoir un emploi comme trapeur de chien est de posséder un permis de chasseur. Faire feu sur les chiens errants est considéré comme une méthode d'euthanasie.

Les fourrières vendent des chiens non-stérélisés aux usines, et des chiens en santé aux laboratoires. Ces deux perspectives seulement font déjà d'une fourrière un commerce lucratif. Le malade et l'estropié n'ont aucune chance. Ils sont les victimes abandonnées à la chambre à gaz.

Il y a autant d'argent à se faire avec les animaux avec une fourrière qu'avec une usine à chiots.

Les fourrières comme celle de St-Lin, Québec où nous allons tenir une manifestation majeure le 20 juin 2009 à 13:00, sont impliquées dans les commerces suivants :

- Ils ont 37 contrats municipaux en tant que fourrière.
- Ils fournissent des permis d'élevage
- Ils vendent des médaillons pour chats et pour chiens
- Ils offrent un service de pension pour les chats et les chiens
- Ils offrent des services de toilettage
- Ils asphyxient (gazent) les chiens.

Est-ce qu'une fourrière devrait aussi être un élevage ? J'y vois un grand conflit d'intérêts, alors que la chambre à gaz est pleine à capacité, pendant qu'ils continuent à produire plus de chiots.

Est-ce qu'une fourrière devrait fournir des permis d'élevages ? À ce jour, chiens et chats sont tués dans des fourrières non supervisées à travers la nation, au nom de l'indifférence.

Les fourrières - ces tueurs silencieux :

Alors que les chiens sont laissés tel-quels, les chats sont enfermés dans des cages portatives.

On utilise on long poteau avec un collier étrangleur au bout pour soulever les chiens par le cou et les mettre dans la chambre à gaz. Ils sont pétrifiés par la peur et dans un état de stress intense. Les chiens s'attaquent les uns les autres et le plancher est taché de sang.

Leurs cris angoissés appellent à l'aide. Personne ne les écoute. Ils tournent en rond en essayant vainement de trouver un moyen de sortir. Ils tentent de trouver l'ouverture par laquelle ils ont étés mis dans cette sorte de grosse boîte. Mais soudainement, ils entendent un sifflement... ils observent les alentours en espérant que quelqu'un vienne les chercher. Les chiens luttent pour rester debout. Ils s'affaissent. Ils vident leurs intestins et leur vessie dans la panique, tout en haletant et soufflant dans l'espoir de trouver un peu d'air, alors que le gaz continue d'entrer dans leur poumons. Dix à quinze minutes plus tard, les chiens ne bougent plus. Il n'y a plus de lamentations, plus de gémissements ni de bruits d'étouffement. Le silence règne dans la chambre à gaz. Le meurtier a fait son terrible boulot.

Le temps passe et l'individu qui les a mis dans la chambre à gaz commence à trainer leurs corps sans vie jusqu'au réfrigérateur. Ils sont empilés les uns sur les autres. La porte du réfrigérateur se ferme.

Un jour plus tard, lorsque la porte du réfrigérateur se rouvre à nouveau pour laisser entrer de nouvelles victimes, certains chiens supposés morts sont vus entrain de bouger la queue. Les chiens sont tous envoyés à l'incinérateur. S'ils ne sont pas morts dans la chambre à gaz, s'ils ne sont pas morts dans le réfrigérateur, ÉTAIENT-ILS MORTS LORSQU'ILS ONT ÉTÉS PLACÉS DANS L'INCINÉRATEUR ?

Anima-Québec, ceux qui ont le mandat de surveiller ces fourrière ont encore une fois échoué auprès des animaux du Québec. N'importe qui, n'importe où peut obtenir le travail de tuer les animaux avec la chambre à gaz. On lui explique comment y placer les animaux et quels boutons pousser. Il n'y a aucun vétérinaire présent pour vérifier que les animaux sont bel et bien morts.

J'ai la déclaration sous serment d'un ancien employé à la fourrière de St-Lin qui a confirmé qu'il n'y avait pas de vraie formation sur comment TUER. On lui a dit que pour limiter les dégats causés par les excréments et l'urine dans la chambre à gaz, les chiens dans le couloir de la mort ne devraient pas être nourris pendant leur 3 derniers jours de vie, et leur donner seulement un peu d'eau. Il affirme que c'était une directive d'Anima-Québec.

J'ai été à une fourrière où la méthode de tuer était de ne pas leur donner à manger ni d'eau jusqu'à ce qu'ils meurent, agonisant dans leur froide cellule. Cette fourrière a depuis été fermée.
Un témoin qui ne veut pas être identifié a vu un employé de l'Inspecteur Canin ramasser un chien errant et le mettre à l'arrière de sa camionette. Il a alors sorti un baton de baseball et l'a battu à mort. Il y a des chances que le chien ne soit pas mort au premier coup. Était-ce pour sauver de l'argent ou pour le sport ? Si quelqu'un l'a vu le faire une fois, il faut se demander combien d'autres fois il l'a fait ?

Un autre témoin dit avoir vu l'Inspecteur Canin massacrer des chiens avec une planche de bois à l'arrière du bâtiment. Je l'ai reporté à un journaliste de TVA qui a enquêté et y trouvé des os et des carcasses d'animaux, et le cas a été reporté au Ministre de l'Environnement qui a levé une amende contre cette fourrière.

Une autre méthode pour tuer, utilisée dans une fourrière, était de remplir un récipient avec de l'eau, y plonger le chien et d'électrocuter le pauvre animal avec des câbles électriques. Cette fourrière a été fermée. Je ne puis m'empêcher de me demander qui reste éveillé la nuit pour réfléchir à ces sadiques moyens de tuer afin de sauver de d'argent.
Où est Anima-Québec ?

Dans certaines animaleries, lorsque les chiots n'étaient sont pas vendus et devenaient trop gros pour leur cage, ceux-ci étaient amenés dehors à l'arrière du magasin et frappés à mort avec un marteau, un maillet ou une hache. C'était une pratique commune à un moment donné. Je suis pas mal certaine que cette pratique s'est réprimée alors que le public est devenu plus alerte, depuis ma poursuite contre le Minsitre de l'Environnement et Amina-Québec.

C'est pour montrer qu'il n'y a aucune régulation, aucune ligne de conduite ou inspections dans les fourrières. Il n'y a aucune limite. Je songe souvent à ces psychopathes de la société qui aiment bien torturer les animaux, qui sont libres d'entrer dans n'importe quelle fourrière et acheter des animaux pour la recherche et commettre des traitements atroces et cruels sur ces animaux sans défense. Personne ne s'en soucie. Voilà le chien, tu me dois 50$.

Une ex-bénévole à la fourrière Inspecteur Canin, qui a préféré ne pas donner son nom nous écrit que lorsqu'elle a ouvert la porte du congélateur, elle a vu des chatons marcher sur les cadavres de chiens. C'était là une autre façon pour cette fourrière de tuer des êtres innocents. Cette fourrière et toutes les fourrières au Canada DOIVENT ÊTRE FERMÉES MAINTENANT ! En signant cette très importante pétition, nous allons envoyer un message clair et puissant au gouvernement que nous voulons qu'il agisse maintenant.

Nicole Joncas
Teja's Animal Refuge
Ambassadrice de paix universelle


Il reste un groupe si persistent à être abusé et marginalisé que la souffrance de ces êtres est liée à notre vie de tout les jours. Si les animaux pouvaient parler, leur chorale de cris et de pleurs enterrerait tout les sons dans le monde. Nous sommes tous des animaux. Nous sommes tous vivants, nous respirons et nous partageons tous la même Terre, la seule que nous avons. Nous souffrons tous quand nous nous faisons mal, et nous avons tous le droit au bien et à la compassion.


Dernière édition par Kath le Mar 9 Juin 2009 - 21:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dog Pounds - The Silent Killers * Les fourrières - ces tueurs silencieux   Mar 9 Juin 2009 - 0:05

Est-ce que tu as le lien de la pétiiton et la source du texte?

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Kath
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 26
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Dog Pounds - The Silent Killers * Les fourrières - ces tueurs silencieux   Mar 9 Juin 2009 - 21:45

Oh oui, j'avais oublié de mettre le lien vers la pétition! Merci libération! (J'ai rajouté le lien dans le milieu du message.)

J'ai recu ce texte par courriel de la part de Carol Waterman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dog Pounds - The Silent Killers * Les fourrières - ces tueurs silencieux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dog Pounds - The Silent Killers * Les fourrières - ces tueurs silencieux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Actions! Unis contre les usines à chiots! :: English section - Section anglophone-
Sauter vers: